…Un étrange jardin éphémère, une serre isolée du réel mais reliée à d’autres dimensions et les expériences scientifiques d’un jardinier sur un caillou, voilà le décor et l’ambiance posés par la compagnie Éclats d’États pour sa dernière création Petits ronds sur le fleuve. Les personnages interprétés par Katerini Antonakaki et Emmanuel Jorand-Briquet trouvent une façon ludique de s’interroger sur l‘évolution de la pensée humaine au travers des sciences, des
arts ou de la philosophie en utilisant le caillou comme témoin mmuable au fil du temps. Un théâtre basé sur la perception sensorielle. La pièce entre dans le domaine de la fable, du conte philosophique et se passe aisément des particules conventionnelles du langage.

Courrier Picard, 24 novembre 2005

…Coup d’éclat dimanche au Centre Culturel Jacques Tati. Après La Mano, L’œil nu et Gulliver, c’est au tour de la compagnie Éclats d’États d’investir le Centre Culturel Jacques Tati qui s’est mis en quatre chaque dimanche de novembre. Avec son théâtre d’objets et de formes animées, ce spectacle, présenté pour la première fois aux amiénois, met en scène un seul protagoniste : le caillou. La pièce, destinée à tout public dès l’âge de 4 ans, met en scène deux comédiens, Katerini Antonakaki et Emmanuel Jorand-Briquet, à l’origine d’Éclats d’États.
Cette compagnie articule sa recherche autour de la dramaturgie de l’espace, de scénographies mobiles où la suggestion remplace les paroles, et les questions les réponses. Dans Petits ronds sur le fleuve, le caillou est utilisé pour revisiter l’histoire de l’art et la philosophie expliquées par une femme jardinier. À conseiller…
Blandine Pion

Planète Amiens, 24 novembre 2005

…Petits ronds sur le fleuve, spectacle pour jeune public présenté mercredi à Auxerre, explique, de façon ludique, comment parler simplement de l’art, la science, la philosophie, disciplines qui paraissent si difficiles à enseigner aux enfants.

Yonne Mag, 4 février 2006

…Les pièces de théâtres peuvent aussi constituer de très bons supports pédagogiques : Poème riche d’enseignement au théâtre… Jeudi quelque 180 enfants du CP au CM1, se sont rendus au théâtre, en deux séances, pour y voir une pièce intitulée Petits ronds sur le fleuve. Un poème bâti autour d’un caillou qui traverse les époques depuis la création du monde jusqu’à nos jours, met en lumière l’évolution de la pensée de l’homme et les méandres du processus de création artistique, explore les espaces communs à l’évolution des sciences, des arts et de la philosophie, montre comment la pensée de l’Homme se structure au fil des années et comment à son tour, il structure le monde qu’il entoure.

L’Yonne Républicaine, 4 et 5 février 2006

…Leçon de cailloux à Mailly-la-Ville : « Si tu penses que le caillou n’a pas d’âme, dis-toi que son cœur bat seulement moins vite que le tien. » C’est la leçon que le jeune public de Mailly-la-Ville a pu entendre, au coeur d’un spectacle silencieux, vendredi. Trois classes de Mially-la-Ville et une classe de Cravant ont vivement apprécié Petits ronds sur le fleuve, création tout public qui nous vient de Picardie par le truchement de L’Yonne en scène.
L’espace aménagé pour une centaine d’enfants de 6 à 9 ans permettait à tous de distinguer, mieux que dans un vrai théâtre. Deux acteurs quasi-muets, jardiniers surréalistes, Emmanuel Jorand-Briquet et Katerini Antonakaki, arrosaient des cailloux dans une ambiance musicale d’Étienne Saur. Acadia et la Communauté de communes Entre Cure et Yonne prêtent la main pour présenter ces Petits ronds sur le fleuve dans tout le territoire.

L’Yonne Républicaine, 8 février 2006

…Petits ronds sur le fleuve nous montre, de façon ludique, comment le monde des arts, celui de la philosophie et celui des sciences se sont, au fil des siècles, mutuellement influencés. Comment également la pensée de l’homme s’est structurée et, à son tour, structure le monde qui l’entoure. C’est l’histoire du caillou qui éclairera le propos. Témoin de l’art ‘des pyramides à l’art conceptuel), témoin de la technologie (de la lance taillée au transistor des ordinateurs), le caillou a traversé toutes les époques, de la création du monde à nos jours.

Page web du Théâtre d’Auxerre, février 2006

…Avec très peu de mots qui se taisent et de silences qui parlent, la complicité des arts plastiques, de la musique, des corps des acteurs, un protagoniste, le caillou qui traverse les époques depuis la création du monde jusqu’à nos jours, met en lumière l’évolution de la pensée de l’Homme et les méandres du processus de création artistique, explore les espaces communs à l’évolution des sciences,
des arts et de la philosophie, montre comment la pensée de l’homme se structure au fil des années et comment à son tour il structure le monde qui l’entoure.

« Au milieu de l’énorme étendue et quantité des connaissances acquises par chaque science, du nombre accru des sciences, nous sommes perdus. Le meilleur parti à prendre est donc de considérer toutes choses comme inconnues, et de se promener, de reprendre tout du début. » (Francis Ponge)

Un spectacle qui a le charme, la naïveté, la liberté, l’imagination de la fable et des jeux d’enfance, une façon ludique de voyager, d’inverser les proportions, de métamorphoser les situations, d’installer le doute, de suspendre le temps. C’est quoi un petit caillou ? C’est quoi un petit bonheur ?

Le processus de création de ce spectacle est suivi et enrichi par les élèves de onze classes primaires de Picardie. »

Page web de la Mairie de Sens, février 2006

Un caillou qui fait songer
La compagnie Éclats d’États ouvre la saison jeune public à la Maison du Théâtre avec Petits ronds sur le fleuve, promenade contemplative pour les enfants à partir de 4 ans.

Inciter à la curiosité, faire confiance à la simplicité des enfants, à leur regard poétique et à leur langage si près de la sensibilité, ce sont là les intentions de Katerini Antonakaki et Emmanuel Jorrand-Briquet avec ces Petits ronds sur le fleuve présentés à la Maison du Théâtre à partir du 15 octobre 2006. Pour la compagnie Éclats d’États que forme ce duo, tout est parti d’une expérience menée dans onze écoles primaires de Picardie pendant dix ans. Ils ont invité les enfants à créer et réfléchir à partir du thème du caillou pour découvrir la portée scientifique, artistique et philosophique de cet élément basique, et pourtant évocateur. (…)

Les enfants d’Amiens découvriront à leur tour cette belle scénographie, une suspension hors du temps pour découvrir cette petite « méditation » autour du caillou » à travers les âges, depuis la création jusqu’à l’évolution des sciences. Un objet qui, de manière paradoxale, fait beaucoup réfléchir sur la traversée du temps, exprimée ici avec peu de mots, juste rencontre des arts plastiques et de la musique.
Florent Bayard

JDA Métropole, n° 423, 11 octobre 2006

Un voyage dans un univers poétique
Le festival international de théâtre pour enfants “Éveillé” offrait des “Petits ronds sur le fleuve”.

Une femme - jardinière et experte en cailloux - vit dans un jardin étrange, éphémère, avec une serre sans vitres.

Hier cette matière et quelques mots ont suffi pour déclencher l’enthousiasme des élèves de l'école élémentaire d’Overberg pour la pièce de Katerine Antonakaki et d’Emmanuel Jorran-briquet. La compagnie de théâtre Éclats d’États  était en tournée à Frönderberg dans le cadre du troisième festival de théâtre “ Éveillé”.
Avec leur pièce “Petits ronds sur le fleuve” les deux comédiens emportaient leurs petits spectateurs dans un voyage dans leur univers poétique. Ainsi par le mime, ou plutôt la pantomime, ils savaient attirer leur attention sur de petites choses, sur le petit bonheur que l’on rencontre chaque jour. Le festival de théâtre invite des artistes d'Istanbul, Strasbourg, Amiens et Stuttgart dans huit villes de la région. Cela doit conduire petits et grands spectateurs vers des rencontres captivantes.

Avec cette pièce, la compagnie française a enthousiasmé petits et grands spectateurs allemands.

Hellweger Anzeiger, Fröndenberg, Allemagne, dans le cadre du Festival “Helwach” organisé par le Théâtre Helios de Hamm.
- 23 mars 2007

Le duo théâtral français entrait dans l'école élémentaire sur des ombres et projections
Hier, une fois de plus, le murmure soulevait la salle des fêtes de l'école élémentaire Frönderberg. Le duo théâtral français Éclats d’États présentait sa pièce “Petits ronds sur le fleuve” aux élèves de seconde classe et les conduisait du rire et à la surprise.
Plus en détail : la pièce se passe d'histoire au sens classique, mais utilise les possibilités de la musique et de la lumière. Sur la petite scène, un monde inconnu est créé à l'aide d'ombres et de projections. « Chez les enfants, ça fonctionnait bien » informe Mechthild Wittmann de la ville de Frönderberg.
La représentation des acteurs Keterini Antonakaki et Emmanuel Jorand-Briquet fait partie de la fête de théâtre pour enfant "Éveillé" du 18 au 25 mars qui a lieu dans la région déjà pour la troisième fois. Le programme qui est organisé par Helios Theater de Hamm, est extraordinaire en NRW. Cette année de nouveau, des artistes de tous les coins de l'Europe ont été conviés.

West. Rundschau / Westfalenpost, Henryck Brock, Fröndenberg, Allemagne, dans le cadre du Festival « Helwach » organisé par le Théâtre Helios de Hamm.
- 23 mars 2007


 
 
 

 

 

Leaflet.pdf in French (530 Ko)
Technical sheet.pdf (190 Ko)

 

       

© Éclats d'États 2007 - Conception & réalisation