…L'émotion est subtile, elle vit le sable qui s'écoule, le reflet d'un visage à la surface de l'eau. Elle vit le jour, la nuit et l'arbre qui grandit, le fruit qui se colore. La pièce entre dans le domaine de la fable, du conte philosophique et se passe aisément des particules conventionnelles du langage.
Courrier Picard - France

…Le pur langage des images pour s'évader. Le bruit de l'eau, l'écoulement du sable venu d'une étoile sont autant d'esquisses dérivant vers la poésie. La mise en valeur des traditions du spectacle de marionnettes, le jeu d'ombres par exemple, prennent une originalité nouvelle dans cette création et s'associent tout naturellement avec l'image filmée, utilisée de manière inattendue.
Neufchâtel - Suisse

…Leur théâtre ne se raconte pas. Il se vit, se ressent, s'éprouve là où le coeur peut s'émouvoir. Leur univers, en clair-obscur, en contre-jour, subtil mélange d'étrangeté, de fragilité, procède par petites touches, pour nourrir une esthétique du secret, où les mots s'effacent souvent devant les images. Issue possible au rêve, à l'émerveillement, sans récit…
L'Agenda - France

 

  Plaquette.pdf (131 Ko)
- Photo presse 1 (644 Ko)
- Photo presse 2 (725 Ko)
- Photo presse 3 (917 Ko)
       

© Éclats d'États 2007 - Conception & réalisation